MUSIQUE INSTRUMENTALE PROFANE Le Clos au Grand-Lemps (la fille cadette du compositeur est assiseau centre) (vers 1912)
Retour au sommaire des œuvres   Retour à l'accueil

 

Pour piano seul sauf indication contraire

« Cent-vingt à l'heure ; Teuf-teuf marche », Le Rire, n° 349, 13 juillet 1901, 3 p.

Danse, ms., s. d., 3 p.

Deuxième suite, Bordeaux, Verdeau, s. d. [1893-1894 ?], 15 p. [« À Madame Andrée Terrasse »]

En forme de valse, ms., s. d., 3 p.

Marche funambulesque, pour piano et orchestre, Paris, Dupont, s. d. [1900], quatorze parties séparées.

Menuet pour le piano, Bruxelles, A. Cranz, s. d. [1891], 10 p.

« Le Morceau de l'accordeur », Album Musica, n° 121, Supplément au numéro de Musica d'octobre 1912, p. 210-227.

Morceau pour piano ; En forme de danse, ms., Grand-Lemps, 24 juillet 1900, 2 p.

Petit morceau de piano ; Sur un air campagnard, ms., Grand-Lemps, 30 juillet 1900, 3 p.

Petite fantaisie pour ocarina et piano, ms. de copiste, s. d., 4 p. + 1 p. [parties séparées]

Petite pièce pour piano « Pour Jean », ms., La Bocca, 4 mai 1919, 2 p.

Petite sonate en sol, ms., 7 janvier 1900. [perdue]

Petite sonate pour enfant, ms., Grand-Lemps, 28 juillet 1900, 8 p.

Petite sonate pour Jean Terrasse, ms., Grand-Lemps, 16 novembre 1900, 5 p.

Petite sonate pour piano, Paris, Sicard, s. d. [1899], 10 p.

Petites scènes familières, Paris, Fromont, s. d. [1895], 61 p. [comprend également La Fête au village ]

Prélude, ms., Grand-Lemps, 15 août 1900, 4 p.

Sérénade, pour violon, alto, basse [violoncelle] et piano, ms., Paris, 6 février 1900, 28 p. + 9-9-8 p. [trois parties séparées]

Suite dans le style ancien, Bruxelles, A. Cranz, s. d. [1894 ?]*

Sonate facile en ut majeur, ms., s. d., 6 p.

Sonatine pour le piano, Bruxelles, A. Cranz, s. d. [1891], 13 p.

Trio, pour violon, alto et basse [violoncelle], ms. Paris, janvier 1900, 24 p. + 19-20-18 p. [trois parties séparées] [édition des parties séparées : Paris, SEM, 1913, 32 p.]

Trois Sérénades, ms., s. d., 7 p.

* : éditions que nous n'avons jamais vues, répertoriées dans aucun des fonds publics dans lesquels nous avons effectués des recherches, mais mentionnées dans une liste tapuscrite soigneusement établie, conservée dans les archives familiales du compositeur.