aux Capucines, acte 2

LE COQ D'INDE
Opérette en 2 actes

Revue en 1918 et représentée alors sous le titre

LE COCHON QUI SOMMEILLE

Aux Capucines : Mlle Polaire dans le rôle d'Alil
Retour au sommaire des oeuvres   Retour à l'accueil

 

Livret de RIP, revu en 1918 par Robert Dieudonné

Représentée pour la première fois à Paris au théâtre des Capucines du 6 avril au 18 mai 1908. (S. : Bruyas)
Reprise au théâtre Michel à partir du 24 décembre 1918. (circa 60 représentations) (S. : Bruyas)
Reprise à la Cigale à partir de mai 1922. (S. : articles de presse)
Reprise au Concert Mayol du 21 septembre 1928 au 6 décembre 1928. (100 représentations) (S. : articles de presse)

RÉSUMÉ

Suivant une antique coutume, pour conserver son trône, Alil, prince hindou, doit honorer toutes les femmes qui passent en son royaume et en manifestent le désir. Après une jeunesse fougueuse, le prince est las et Bengali, robuste remplaçant, le seconde dans l'ombre des alcôves. Hélas, celui-ci est amoureux de Doléah, et connaît une faiblesse avec Aricie, jeune française de passage. Suivant l'usage, Alil est déchu.

Grâce à une conspiration, Bengali remplace Alil et veut réparer l'outrage fait à Aricie, mais celle-ci ne veut pas de lui. Bengali fait alors appel à Alil pour la séduire de ses paroles, ce qui réussit très bien, mais une drogue empêche Bengali de conclure et Aricie repart insatisfaite, ce qui entraine la destitution de Bengali, doublement malheureux, car, pendant cet épisode, la fougueuse Doléah, venue prendre des nouvelles de son fiancé, a été séduite par Alil qui retrouve une seconde jeunesse.

Cette trame très leste est traitée avec les nombreux sous-entendus indispensables au contournement de la censure de l'époque et divers personnages secondaires donnent corps à la pièce.

SOURCES - du Coq d'Inde
- Partition manuscrite autographe piano et chant, brouillon de la partition
- Partition manuscrite autographe d'orchestre des sept premiers numéros et d'une valse chantée non numérotée
                  - du Cochon qui sommeille
- Partition imprimée, cahier, chant seul, Paris, Compagnie française d'Édition, s. d., n. pag.
- Partition manuscrite autographe piano et chant, 105 p., Ouverture, n. pag., portant le cachet de la Société des Auteurs du 3 septembre 1919.
- Partition manuscrite de copiste [multicopiée], Eschig [matériel de location], 77 p.
- Livret tapuscrit, Paris, Eschig, s. d., 4-57-54 p. [Prologue, puis pagination par acte]