LES MAÎTRES CHANSONNIERS DE MONTMARTRE
Opérette en 3 actes
 
Retour au sommaire des oeuvres   Retour à l'accueil

 

Livret de Albert René et Alphonse Allais

(La collaboration d'Alphonse Allais est probablement factice)

RÉSUMÉ

À Montmartre, Tristan la Purée, chansonnier famélique subitement enrichi par un héritage conséquent, offre 100 000 F de dot pour le mariage d'Isabelle, la Muse des Muses de Montmartre, sa fille illégitime, à condition qu'elle épouse un chansonnier. Un concours est organisé. Au premier tour, seul concourt Lamousse, repoussant patron d'un cabaret, reçu Maître alors qu'il n'a jamais rien écrit lui-même. Noël, amoureux d'Isabelle, et payé de retour, ne peut même pas chanter.

Le deuxième acte est un nocturne fertile en quiproquos et en scènes de farce. Lamousse, qui énivre Tristan pour qu'il lui écrive une chanson, n'arrive pas à ses fins.

Au début du troisième acte, Noël, avec Isabelle, vient faire entendre à Tristan la chanson qu'il avait écrite, et demande à participer au deuxième tour. Gris, Tristan s'endort et la chanson reste sur sa table de nuit. La croyant de Tristan, Lamousse la subtilise et se ridiculise en la chantant lors de la finale. Il est battu, Noël épouse Isabelle, et Tristan sa mère.

Ce bon livret exploite avec esprit les clichés du folklore montmartrois, et permet même à Albert René de régler ses comptes avec son ombrageux collaborateur littéraire.

SOURCES

- La partition est perdue.
- Livret manuscrit de copiste de l'acte I.
- Livret manuscrit des actes II et III.